Page d'accueil English pages    
Deutsche Seiten 
| Page principale | Programme des randonnées | Galeries d'images | Organisation des randonnées| News| Liens | Contact |

Aller vers l'image
Précédente<<  >>Suivante 

Chenal en bois le long du Bisse de Niwärch

Chenal en bois le long du Bisse de Niwärch

Le Niwärch est un Bisse magnifique. Celui-ci se trouve sur la rive droite de la Baltschiedra, torrent débouchant dans le Rhône en face de la ville de Viège.

D’abord, il s’agit d’un canal d’irrigation avec des passages escarpés, réservés à des randonneurs expérimentés. La conséquence directe de ce fait, est que les points de vue sur le Baltschiedertal sont magnifiques. Et cela vaut la peine de l’admirer, ce vallon. Ce n’est pas pour rien qu’il fait partie du patrimoine mondial naturel de l’UNESCO.

L’autre raison est qu’en bien des endroits, ce Bisse est encore construit à l’ancienne. Et pourtant, il a bien failli disparaître en 1972 lorsque l’on a percé la galerie permettant d’éviter à l’eau les passages les plus difficiles.

Depuis ces années-là, c’est la section d’Ausserberg du Club Alpin Suisse qui a l’obligation d’entretenir le Bisse. Il a ainsi remplacé le consortage, puis la commune, pour l’entretien du canal.

Ce chenal que l’on voit dans l’image a été remplacé en 1972 selon les méthodes traditionnelles. Un film a été tourné pour montrer comment on procédait.

A Ausserberg existe une corde que l’on utilisait pour descendre les chenaux en bois le long des parois. On raconte que cette corde avait été tressée spécialement à Gênes. En effet, il fallait des cordes de la dimension d’une amarre pour supporter les efforts et les frottements. C’est la raison pour laquelle on avait été voir des cordiers tressant des amarres.

Aller vers la galerie de l'image

Les images peuvent être copiées à discrétion pour autant qu'elles ne servent pas à des fins commerciales. Si elles devaient êtres présentées sous quelle forme que ce soit, prière de mentionner l'auteur (Charles Lehmann) et le site Web.

Last update: October 14th, 2014