Page d'accueil English pages    
Deutsche Seiten 
| Page principale | Programme des randonnées | Galeries d'images | Organisation des randonnées| News| Liens | Contact |

Aller vers l'image
Précédente<<  >>Suivante 

A Wilerli au-dessus d'Erstfeld

A Wilerli au-dessus d'Erstfeld

Depuis le fond de la vallée de la Reuss, en Suisse Centrale, partent un grand nombre de téléphériques.

Ces installations étaient destinées à l'origine, à rendre la vie plus facile aux gens qui habitaient ces endroits reculés. Avec le temps, les propriétaires de ces remontées ont rendu celles-ci conformes aux normes de sécurité si bien qu'il est possible au grand public de les emprunter.

Toutefois, un bon nombre de ces téléphériques sont restés dans leur conception d'origine. La cabine est alors une simple nacelle accrochée au câble par deux jeux de poulies se trouvant à chaque bout de cette nacelle.

Ainsi, à chaque passage de pylône et donc, à chaque changement de pente du câble, c'est toute la nacelle, avec son contenu, qui est plus ou moins inclinée.

Il faut encore rajouter le fait que souvent ces nacelles sont ouvertes latéralement.

Ainsi, emprunter un tel téléphérique est une expérience inoubliable.

Le téléphérique montant d'Erstfeld à Wilerli est de ceux-là. Il faut d'abord comprendre comment fonctionne le système de transmission pour appeler l'habitant. Ensuite, lorsque l'on s'est installé dans la nacelle, il faut passer de longues minutes de doutes, la station d'arrivée ne se trouvant pas immédiatement à côté de la maison d'habitation. Enfin, on ressent l'élasticité du câble tracteur à chaque changement de pente.

Malgré le fait ce matériel soit impressionnant, je reste persuadé que les risques de pannes sont minimes. La raison en est qu'il n'y a pas d'intérêts économiques en jeu pour tenter de biaiser une expertise technique.

Aller vers la galerie de l'image

Les images peuvent être copiées à discrétion pour autant qu'elles ne servent pas à des fins commerciales. Si elles devaient êtres présentées sous quelle forme que ce soit, prière de mentionner l'auteur (Charles Lehmann) et le site Web.

Last update: October 14th, 2014